Discours sur l'origine de l'univers

D'où vient l'univers ? Et d'où vient qu'il y a un univers ? Irrépressiblement, ces questions se posent à nous. Et dès qu'un discours prétend nous éclairer, nous tendons l'oreille, avides d'entendre l'écho du tout finest sign : les accélérateurs de particules vont bientôt nous révéler l'origine de l'univers en produisant des "big bang sous terre" ; les données recueillies par le satellite tv for pc Planck nous dévoiler le "visage de Dieu" ; certains disent même qu'en vertu de los angeles loi de l. a. gravitation l'univers a pu se créer de lui-même, à partir de rien... Le grand dévoilement ne serait donc devenu qu'une affaire d'ultimes petits pas ? Rien n'est moins sûr... motor vehicle de quoi parle los angeles body quand elle parle "d'origine" ? Qu'est-ce que les théories actuelles sont réellement en mesure de nous révéler ? A bien les examiner, les views que nous offre los angeles cosmologie contemporaine sont plus vertigineuses encore que tout ce que nous avons imaginé : l'univers a-t-il jamais commencé ?

Show description

Quick preview of Discours sur l'origine de l'univers PDF

Similar Astronomy books

The Perfect Machine: Building the Palomar Telescope

Nearly a half-century after is of entirety, the 200-inch Palomar telescope is still an unheard of mixture of enormous scale and microscope aspect. As large because the Pantheon of Rome and as heavy because the Statue of Liberty, this tremendous device is so accurately outfitted that its seventeen-foot reflect used to be hand-polished to a tolerance of 2/1,000,000 of an inch.

Astronomy: Journey to the Cosmic Frontier

Astronomy: trip to the Cosmic Frontier, sixth variation, offers adequate content material and heritage in astronomy so the coed might be in a position to stick with present advancements in astronomy years when they entire the path. The ancient improvement of astronomy is emphasised to teach that astronomy, like different sciences, advances in the course of the efforts of many scientists, and to teach how current rules were built.

The History and Practice of Ancient Astronomy

The heritage and perform of historic Astronomy combines new scholarship with hands-on technology to convey readers into direct touch with the paintings of historical astronomers. whereas tracing principles from old Babylon to sixteenth-century Europe, the e-book areas its maximum emphasis at the Greek interval, while astronomers constructed the geometric and philosophical principles that experience decided the following personality of Western astronomy.

Three Steps to the Universe: From the Sun to Black Holes to the Mystery of Dark Matter

If scientists can’t contact the sunlight, how do they be aware of what it’s made from? And if we can’t see black holes, how do we be convinced they exist? Gravitational physicist David Garfinkle and his brother, science fiction author Richard Garfinkle, take on those questions and extra in 3 Steps to the Universe, a travel via essentially the most advanced phenomena within the cosmos and an available exploration of the way scientists gather wisdom concerning the universe via commentary, oblique detection, and conception.

Additional info for Discours sur l'origine de l'univers

Show sample text content

Interplay nucléaire forte : interplay de courte portée qui guarantee les liaisons entre quarks et maintient ensemble les nucléons (composés de quarks) au sein du noyau des atomes. interplay nucléaire faible : interplay responsable de certains phénomènes radioactifs, notamment l. a. désintégration du neutron en un proton, un électron et un antineutrino. Kelvin : unité de température (symbole K). L’échelle Kelvin a un element fixe qui est par conference l. a. température du element triple de l’eau (où coexistent les phases solide, liquide et vapeur) à 273,16 ok.

Ainsi, à l. a. fin des années 1920, l’idée selon laquelle l’électron et le proton suffisaient à rendre compte de los angeles totalité de l. a. matière était acceptée par presque tous les physiciens de most appropriate plan, Einstein en tête. Mais les années qui suivirent ne cessèrent de leur donner tort : de nouvelles particules, à commencer par le neutron, le positron (l’antiparticule de l’électron), le muon1 et le pion2, furent détectées les unes après les autres, quasiment à une cadence d’essuie-glace. Aujourd’hui, alors même que plusieurs centaines de particules ont été découvertes grâce aux accélérateurs et aux collisionneurs de particules3, les physiciens viennent de comprendre qu’ils ignorent l. a. nature des éléments principaux du mobilier ontologique de l’univers : des observations astrophysiques destinées à déterminer l. a. densité moyenne de l’univers ont permis d’établir que l. a. matière telle qu’ils l. a. connaissent ne constitue qu’une half très faible de son contenu, et que tout le reste leur échappe.

Bigre ! Comme s’il allait de soi que Dieu � pense », et qu’une équation pourrait nous traduire sa pensée ! Qui peut honnêtement promettre que los angeles body nous mènera aussi loin ? Dans son tout dernier livre, The Grand layout, Stephen Hawking semble rompre avec ses positions précédentes : � L’univers n’a pas european besoin de créateur, conclut-il. En raison de los angeles loi de los angeles gravité, l’univers peut se créer de lui-même, à partir de rien. l. a. création spontanée est los angeles raison pour laquelle quelque selected existe, pour laquelle l’univers existe, pour laquelle nous existons3.

Exemples : le proton et le neutron sont des baryons, le pion est un méson. Hélium : L’élément chimique le plus léger après l’hydrogène. Son noyau est composé de deux protons et de deux neutrons pour l’hélium four, l’isotope le plus répandu (celui de l’hélium three n’a qu’un seul neutron). L’hélium présent dans l’univers a été synthétisé lors de l. a. nucléosynthèse primordiale. infrequent dans l’atmosphère terrestre, il est abondant dans les étoiles où il est le résultat de l. a. fusion de l’hydrogène. Inflation : Hypothèse selon laquelle l’univers primordial aurait connu une part d’expansion extraordinairement rapide et très brève (10–35 seconde…).

En somme, les particules pourraient n’avoir pas de masse proprement dite, mais seulement � faire comme si » elles en avaient une… D’où leur est venue pareille idée ? Pour traiter les interactions, le modèle common de l. a. body des particules s’appuie sur un yes nombre de principes de symétrie, citadel efficaces et fortress élégants, mais qui posent un problème irritant : ils impliquent que toutes les particules élémentaires doivent avoir… une masse nulle ! C’est effectivement le cas du photon, mais pas celui de los angeles grande majorité des autres particules.

Download PDF sample

Rated 4.30 of 5 – based on 45 votes